5 conseils pour bien gérer vos impôts à la fin de l’année

Finance
People looking at computer
La fin de l’année approchant, n’oublions pas qu’il est tout aussi important de veiller à bien gérer ses impôts que de faire ses achats de noël ou planifier ses vacances.

Aion Bank, une nouvelle banque numérique pour professionnels et particuliers, rappelle cinq points clés pour vous aider dans votre comptabilité de fin d’année. Ces conseils s’adressent à tous les citoyens – des résidents belges aux propriétaires d'entreprises en passant par les expatriés – afin que chacun puisse avoir confiance en ses finances.

Votre lieu de résidence en Janvier est essentiel

L'impôt sur le revenu des personnes physiques, ou IPP, est un impôt déterminé selon une base d'imposition. Chaque tranche de revenu imposable (net) est imposée à un taux différent. Par exemple, tout montant inférieur ou égal à 13 440 € est imposé à 25 %, alors que tout montant supérieur à 41 060 € est imposé à 50 %.

Depuis 2014-15, le calcul des impôts en Belgique comprend deux facteurs principaux : l’IPP fédéral et l'IPP régional. Alors que le taux d'imposition fédéral est le même dans tout le pays, les régions belges peuvent fixer leur propre taux d’imposition et donc accorder des déductions ou des crédits d'impôt.

La régionalisation de l’impôt implique qu’il faut pouvoir localiser le contribuable dans une région. L’IPP régional est basé sur la région de résidence à la date du 1er janvier qui suit l’année de revenus. Ainsi si vous déménagez, vous devrez le prendre en considération au moment de calculer vos impôts.

Vos revenus de placement sont taxés différemment

Tous les revenus ne sont pas soumis aux mêmes taux d’imposition. Les revenus de placement tels que les intérêts et les dividendes sont en grande partie soumis à un impôt forfaitaire de 30%, à condition qu'ils soient versés par un établissement financier belge.

Pour les comptes épargne classiques, les premiers 990 euros sont exonérés d'impôt en 2020, tandis que tout montant supérieur est imposé à 15 %. Concernant le paiement de dividendes, ils sont exonérés d'impôt jusqu'à 812 euros.

Tout revenu de placement perçu à l'étranger doit être déclaré dans votre déclaration d'impôts en montant net (c'est-à-dire après déduction des impôts à la source) et seront imposés au taux forfaitaire.

Vous vivez à l’étranger ? Seuls vos revenus perçus en Belgique seront imposables

Si tous les citoyens belges sont soumis aux impôts en Belgique, vivre à l'étranger a une incidence sur les revenus imposables.

Les résidents belges sont imposés sur leurs revenus internationaux, quelle qu'en soit la source, de sorte que toute somme provenant de l'étranger contribue à la base imposable en Belgique. En raison des conventions fiscales conclues avec certains autres pays, il se peut que certains revenus étrangers soient exonérés d'impôt. Même exonérés d’impôts, ces revenus doivent être déclarés dans vos déclarations d'impôts.

Les expatriés, en revanche, sont uniquement imposables sur les revenus perçus en Belgique.

Si vous vivez à l’étranger, vous renseigner sur la fiscalité locale est nécessaire afin de déterminer si vos revenus sont imposables en Belgique ou dans votre pays d’accueil.

Il convient toutefois de rappeler que les taux d'imposition en Belgique sont les mêmes pour les résidents et les citoyens expatriés. La seule différence sera de savoir quels revenus sont imposables ou non.

Vous êtes toujours tenu de payer des impôts communaux lorsque vous vivez à l'étranger, au taux de 7 %. Dans certains cas, ceux-ci peuvent également être prélevés sur des revenus de source étrangère autrement exonérés.

Les expatriés sont susceptibles de bénéficier de réduction ou déduction d’impôt

Lorsque vous résidez à l’étranger, l’impôt à la source n’est pas le seul à considérer. Si vous touchez encore au moins 75% de vos revenus professionnels internationaux en Belgique et que vous vivez à l’étranger, il est possible que vous puissiez bénéficier d’une déduction ou réduction d’impôt.

Si vous pensez être éligible, vous devriez envisager de consulter un conseiller financier pour savoir quelles déductions pourraient vous être accordées.

Votre taux d’imposition sur les sociétés est peut-être plus bas que vous ne le pensez

Les entreprises établies en Belgique sont soumises à un taux d'imposition des sociétés à hauteur de 29 % ainsi qu'une surtaxe de 2 %. Ainsi, le taux d'imposition effectif total en 2020 est de 29,58 %. Ce taux devrait diminuer en 2021, parallèlement à des projets visant à supprimer la surtaxe.

Néanmoins, votre entreprise peut bénéficier de taux d'imposition réduits à deux conditions. La première, être détenue à plus de 50 % par des particuliers. C’est par exemple le cas si vous êtes propriétaire de votre entreprise.

La seconde, vous devez avoir un faible bénéfice imposable, c'est-à-dire un bénéfice inférieur à 100 000 euros par an. Si ces conditions de faible bénéfice imposable et de propriété sont remplies, vous devrez payer un taux d'imposition de 20 % seulement, sans compter la surtaxe.

Toutefois, une surcharge de 6,75 % s'applique à la facture finale de l'impôt sur les sociétés, qui peut être évitée si vous payez vos impôts suffisamment à l'avance.

Vous pouvez obtenir des déductions sur vos investissements

Il existe d'autres moyens d'économiser sur l'impôt des sociétés. Les investissements remplissant certaines conditions spécifiques sont exonérés d'impôt pour une partie des bénéfices et des revenus, égale à une certaine partie de la valeur d'investissement ou d'acquisition. Cela ne s'applique que si les investissements ont été réalisés au cours de l'année d'imposition 2020.

Différents types d'investissements peuvent être exonérés d’impôts. C’est le cas des investissements dans des brevets ou dans la recherche et développement favorable à l'environnement par exemple, qui peuvent offrir une déduction de 13,5 %. Les investissements dans la sécurisation des locaux de travail et des véhicules commerciaux, eux, offrent une déduction de 20,5 % si votre entreprise est une PME.

Les PME peuvent également bénéficier de déductions de 13,5 % pour les investissements dans les actifs immobilisés numériques, pour l'exploitation de paiements numériques et les technologies de sécurisation des données. Tandis que les investissements dans des immobilisations corporelles (construction, équipement, etc.) et incorporelles (fonds de commerce, brevets, etc.) offrent 20 % en 2020.

Si votre entreprise tire ses bénéfices exclusivement du transport maritime, les investissements dans des navires donnent lieu à des déductions de 30 %.

Bien que ces conseils soient à même de vous aider dans un certain nombre de situations, il est important de se rappeler que les impôts varient souvent beaucoup d'une personne à une autre. C'est pourquoi ce rapide guide est principalement conçu pour vous aider à identifier les domaines à approfondir, si besoin avec un conseiller financier.

Aion Bank offre des outils efficaces aux entrepreneurs pour gérer au mieux leur entreprise. En tant que banque entièrement numérique, les entreprises peuvent créer un compte et demander un prêt sans avoir à remplir des papiers ou à se rendre en agence. Aion fait également gagner du temps aux propriétaires d'entreprises grâce à des outils intelligents pour l'émission de factures, les dépenses et les estimations de TVA. En outre, Aion offre un accès à la comptabilité numérique, alimentée par le partenaire comptable BDO, avec sa fonction « My Accountant ».

Pour plus d’informations sur Aion Bank et comment elle aide les petites entreprises:

Découvrez Notre Banque d'Entreprise

Aion respecte votre vie privée

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Les données collectées par les cookies et les pixels sont utilisées pour optimiser le site web pour nos visiteurs et fournir des informations ciblées.

Nous traitons les cookies fonctionnels et analytiques nécessaires au bon fonctionnement de notre site web. Cliquez ici pour plus d'informations sur notre politique en matière de cookies.